Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Corée du Nord : la menace de la guerre se rapproche

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Corée du Nord : la menace de la guerre se rapproche

<p>L’attitude belliqueuse de la Corée du Nord fait grimper les tensions. Le régime de Pyongyang promet une réponse sans pitié à toute provocation américaine, se disant prêt à une guerre. Donald Trump avait promis la veille que le “problème” nord-coréen serait “traité”. Il avait annoncé l’envoi vers les Corées d’un porte-avions et de navires lance-missiles.</p> <p>Le Japon envisage de rapatrier ses 60 000 ressortissants vivants en Corée du Nord.<br /> La Chine suspendra ses vols vers Pyongyang dès lundi. Selon Pékin, un “conflit peut éclater à tout moment” : </p> <p>“S’il y a vraiment une guerre, le résultat sera un échec général, insiste Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères. Personne ne peut être gagnant. Nous appelons donc toutes les parties à cesser de se provoquer et de se menacer, que ce soit avec des mots ou avec des actions.”</p> <blockquoteclass="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Corée du Nord : la Chine craint l’éclatement d’un conflit « à tout moment » <a href="https://t.co/rAuJGNJTF3">https://t.co/rAuJGNJTF3</a></p>— Le Monde (@lemondefr) <a href="https://twitter.com/lemondefr/status/852820096225468418">14 avril 2017</a></blockquote> <script asyncsrc="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>De son côté, la Russie, “très inquiète”, appelle à la “retenue” et met en garde contre “toute action qui pourrait être interprétée comme une provocation”. </p> <p>“Moscou observe l’escalade des tensions dans la péninsule coréenne avec une grande préoccupation, déclare Dmitry Peskov, le porte-parole du Kremlin. </p> <p>Un message qui s’adresse autant au régime nord-coréen qu‘à l’administration américaine. Les récentes frappes contre la Syrie et l’Afghanistan semblent attester que la stratégie de la patience est terminée, comme le clament les Etats-Unis. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Corée du Nord: les Etats-Unis étudient leurs “options militaires” (responsable américain) <a href="https://t.co/WUZx1boyVD">https://t.co/WUZx1boyVD</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash">#AFP</a></p>— Agence France-Presse (@afpfr) <a href="https://twitter.com/afpfr/status/852766119706451968">14 avril 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Le week-end est à haut risque : c’est le 105e anniversaire de la naissance du premier dirigeant de la Corée du Nord. Et à cette occasion Kim Jong Un pourrait procéder ce samedi à un nouveau tir de missile balistique, ou à son sixième essai nucléaire.</p>