DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Quel est le problème avec la dynastie des Kim en Corée du Nord ?


Corée du Nord

Quel est le problème avec la dynastie des Kim en Corée du Nord ?

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Contrairement à tous les autres pays communistes, la gouvernance de la Corée du Nord est comparable à celle d’une famille royale. La dynastie des Kim gouverne la République populaire nord-coréenne depuis sa création. L’histoire du pays se confond avec celle de cette famille sur trois générations, et l’on sait finalement encore peu de choses à son propos.

Kim Il-Sung était le fondateur de la République populaire, il en a tenu les rênes de 1948 à 1994. Kim Jong-il, son fils, l’a ensuite dirigée de 1994 à 2011. Depuis sa mort, c’est Kim Jong-Un qui a pris le relais.

Kim Il-Sung a d’abord combattu l’occupant japonais jusqu’en 1945. Dans le nord de la Corée occupé par les Soviétiques, il fonde un Parti communiste après avoir été formé en URSS. Echouant à réunir la péninsule, après la guerre de Corée, il entretient des relations politiques et économiques étroites avec l’Union soviétique. Des années 60 aux années 70, les Nord-Coréens jouissent d’un niveau vie assez élevé, mais sans démocratie. Kim Il-Sung, qui est président depuis 1972, est toujours secrétaire général du Parti des ouvriers de Corée, et a développé un culte de la personnalité très fort. Il exerce un contrôle sur la société, éliminant ses adversaires potentiels.

Au début des années 90, il était déjà perçu comme une menace par la communauté internationale à cause de son programme nucléaire d’enrichissement de l’uranium.

Il meurt en 1994, mais il demeure “président pour l‘éternité” selon la constitution, et son fils aîné Kim Jong-Il prend la relève.

Sous sa direction, le pays connaît des famines, c’est en grande partie dû à sa mauvaise gestion économique. Le bilan en matière de droits de l’homme est également dénoncé par les ONG qui classent le régime parmi les plus répressifs au monde. Son leadership est perçu comme encore plus autoritaire que son père.

Kim Jong-Il a renforcé le rôle de l’armée, la Corée du Nord est aujourd’hui le pays le plus militarisé au monde avec près de 9,5 millions de personnes engagées (militaires actifs, réserves et paramilitaires) sur un total de 24 millions d’habitants. En 2003, il a quitté le Traité de non-prolifération des armes nucléaires.

Les rumeurs concernant son état de santé ont commencé en 2008. Il est mort, officiellement, en 2011.

Il avait désigné son fils Kim Jong-Un pour lui succéder au début des années 2000, mais on a peu de détail sur sa jeunesse.
Né en 1983 ou au début de 1984, il est allé à l‘école en Suisse et a ensuite étudié à l’Université en Corée du Nord.

Sous sa coupe, le pays continue sa politique étrangère agressive. En interne, il aurait ordonné l’assassinat de plusieurs personnes, dont son oncle, son demi-frère et un ministre de la Défense.


ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Russie

Diplomatie : Syrie, Iran et Russie condamnent l'attaque américaine