Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Trois morts dans un bureau de vote du sud-est de la Turquie

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Trois morts dans un bureau de vote du sud-est de la Turquie

<p>Le référendum en Turquie a été marqué par la violence dans un village de la province de Diyarbakir ce matin. Dans une école qui servait de bureau de vote, trois personnes ont été tuées. Il s’agirait d’un différend familial, lié à des oppositions sur les intentions de vote. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">2 personnes tuées après violences entre pro et anti réforme constitutionnelle dans un petit village de la province de <a href="https://twitter.com/hashtag/Diyarbakir?src=hash">#Diyarbakir</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/Turquie?src=hash">#Turquie</a></p>— Guillaume Perrier (@Aufildubosphore) <a href="https://twitter.com/Aufildubosphore/status/853540350128009216">16 avril 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>La région fait l’objet de toutes les attentations. Le vote des Kurdes, un cinquième de la population, représente l’une des principales incertitudes pour le président Erdogan. Conséquence des arrestations massives après le coup d’Etat manqué, le parti prokurde <span class="caps">HDP</span> a dû faire campagne avec <a href="http://fr.euronews.com/2017/01/17/turquie-le-leader-prokurde-risque-142-ans-de-prison">ses deux coprésidents</a> et nombre de ses élus en prison. Ils avaient été arrêtés dans le cadre d’une enquête “antiterroriste” liée au Parti des Travailleurs du Kurdistan (<span class="caps">PKK</span>).</p>