DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : les partisans du "oui" font la fête


Turquie

Turquie : les partisans du "oui" font la fête

La victoire n’est pas encore officielle, mais les partisans du président Erdogan font déjà la fête à Istanbul.

Avec un peu plus de 98% des bulletins dépouillés, le oui l’emporte en Turquie. 51,3% de oui, contre 48,7% de non, c’est le résultat partiel donné vers 19h40. L’extrême est et l’extrême ouest du pays ont voté non, mais le oui s‘étale dans tout le centre du pays.
A Istanbul et Ankara le non l’emporte d’une courte tête.
Concernant le vote à l‘étranger, il est en majorité en faveur du oui, à presque 60%. Les Turcs de France ont voté oui à plus de 62%.

Le pouvoir exécutif sera détenu par le président, la fonction de Premier ministre sera supprimée et Recep Tayyip Erdogan pourrait rester au pouvoir au moins jusqu’en 2029. Ses détracteurs dénoncent une dérive autoritaire.

L’opposition dénonce des manipulations, et exige que soient recomptés 60% des bulletins.

Le Conseil électoral supérieur turc a annoncé en plein référendum que les bulletins ne comportant pas le tampon officiel du bureau de vote seraient tout de même valides, suscitant la colère de l’opposition.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Turquie

Le oui pour une hyperprésidence l'emporterait en Turquie