Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Syrie : les évacuations se poursuivent malgré de violents combats

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Syrie : les évacuations se poursuivent malgré de violents combats

<p>En Syrie, les combats ont repris de plus belle dans la province sunnite de Hama, à l’ouest du pays. </p> <p>Lundi, l’armée de Bachar Al-Assad a pilloné des villages tenus par des rebelles et des jihadistes. De nombreux combattants auraient été tués ou blessés selon le régime syrien. </p> <p>Ces combats interviennent après la reconquête de Sourane, une localité reprise dimanche avec l’aide de la Russie. </p> <p>La province de Hama a toujours été un <a href="http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/02/02/syrie-l-ombre-du-massacre-de-fevrier-1982-plane-toujours-sur-hama_1637713_3218.html">bastion anti-régime</a> depuis des décennies. </p> <p>Malgré ces combats, les évacuations de populations se poursuivent : au total près de 10 000 personnes doivent changer de territoires en vertu d’un accord entre le Qatar, soutien de la rébellion, et l’Iran, l’allié de Damas.</p> <p>Samedi, lors de ces évacuations, une attaque <a href="http://fr.euronews.com/2017/04/15/carnage-en-syrie-un-kamikaze-seme-la-mort-pendant-une-evacuation">kamikaze</a> a tué 126 personnes dont 68 enfants dans la banlieue d’Alep. Ce <a href="http://abonnes.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/04/17/l-evacuation-de-civils-syriens-tourne-au-carnage_5112285_3218.html">massacre</a> n’a pas été revendiqué.</p> <p>La plupart des victimes étaient issues de villages chiites loyalistes au régime syrien. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Carnage en Syrie : le cliché d'un photographe en larmes bouleverse la toile <a href="https://t.co/WWBOGfvsma">https://t.co/WWBOGfvsma</a> <a href="https://t.co/hIy1YNgmhC">pic.twitter.com/hIy1YNgmhC</a></p>— lalibre.be (@lalibrebe) <a href="https://twitter.com/lalibrebe/status/853913655787659264">17 avril 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>En dépit de ce massacre, les civils en provenance de Kefraya et d’Al-Foua, deux villages pro-régimes au nord du pays, ont pu être évacués. </p> <p>Mais plusieurs centaines de familles et de combattants attendent toujours leur ordre d‘évacuation.</p> <p><em>Avec Agences</em></p>