DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

African Business Connect : une deuxieme édition prometteuse pour le Maroc


target

African Business Connect : une deuxieme édition prometteuse pour le Maroc

Euronews est allé á Kigali, capitale du Rwanda. Première étape de la deuxième édition de l’African Business Connect. Un forum d’affaires organisé par BMCE Bank of Africa et Maroc Export (établissment national de promotion des exportations). C’est la première fois qu’une mission d’affaires de cette envergure est organisée dans ce pays encore associé au génocide de 1994.

120 personnes et 80 entreprises sont venues prospecter l‘économie du pays des mille collines. Un pays qui compte parmi les plus dynamiques du continent africain.

Pour le président de la Fédération rwandaise du secteur privé, s’il existe bien le “Made in Morocco”, le “Made in Rwanda” est aussi une réalité économique : “C’est un programme qui nous tient beaucoup à cœur et c’est un programme sur lequel on a beaucoup d’attente. C’est un programme transformative et le secteur privé rwandais est en train de chercher les moyens pour développer ce programme et le rendre une réalité”, explique Benjamin Gasamagera.

Direction Dar es Salam, en Tanzanie, à quelque 1.400 kilomètres de Kigali, pour la 2ème étape de la mission d’affaires. 220 entreprises locales ont répondu à l’invitation de la délégation marocaine. 1.120 rencontres entre entrepreneurs ont été menées. Le double de celles organisées au Rwanda.

“Trouver des investisseurs et du business des deux côtés va permettre de faciliter les échanges, les points de vue, d‘échanger sur nos expériences, de connaître les opportunités qui existent entre les deux pays. Et dans ce respect, nous allons construire une coopération dans les domaines du commerce et des investissements”, explique Khalid Salum Mohamed, Ministre des Finances de Zanzibar.

La délégation marocaine s’est ensuite rendue à Antananarivo à Madagascar, 3ème et dernière étape de l’African Business Connect.

Sur l‘île, 350 entreprises malgaches ont répondu présentes dans des divers secteurs d’activités aussi variés que l‘énergie, le transport, les infrastructures, l’agriculture et l’eau.

“La rencontre d’aujourd hui c’est le symbole de la réussite de la coopération sud-sud. Le Maroc sur le plan économique a déjà effectué vraiment un progrès très important et nous Madagascar nous voulons emboîter le pas au Maroc pour qu’ on puisse booster l‘économie de Madagascar”, explique Olivier Mahafaly Solonandrasana, Premier ministre de Madagascar.

L’objectif était aussi mettre en exergue le potentiel de coopération entre le Maroc et ces pays dans divers domaines : industrie métallique, services financiers, construction, immobilier, santé, énergies. Plusieurs rencontres ont été tenues en ce sens pour valoriser le potentiel d’export et d’internationalisation des sociétés marocaines. Le bilan de ces rencontres est plus que positif.

“Nous voulons explorer des possibilités de partenariat avec des operateurs malgaches pour pouvoir les accompagner dans l’ere digitale dans laquelle nous sommes pionniers”, explique Hicham Bendahir.

“L’intérêt de cette mission et justement d’explorer de nouveau marchés sur lesquelles nous sommes présents indirectement via des distributeurs européens. C’est des marchés qu’ on ne connait pas, c’est des marchés sur lesquels nous avions beaucoup d appréhension beaucoup plus par rapport à la concurrence asiatique”, ajoute Hafid Khedidj.

Les entrepreneurs marocains ont exprimé leur intention d’investir dans les secteurs porteurs tels que le BTP, la construction, les nouvelles technologies, les énergies et le milieu pharmaceutique.

Pour Maroc Export et BMCE Bank of Africa, co-organisateurs de ce road-trip du business, les résultats obtenus dépassent largement les attentes. Une nouvelle mission d’affaires dans cette région est déjà à l‘étude.

“Nous nous sommes tous engagés à s’entraider, à échanger de l’information, de l’ expertise, de développer certaines filières, certains secteurs ensemble pour les pays et pour même la région,” se félicite Zahra Maafiri, directrice générale de Maroc Export.

80% des opérateurs marocains seraient intéressés pour investir d’abord au Rwanda. En Tanzanie, ils sont moins de 20% prêts à franchir le pas. Madagascar, elle, séduit plus de 60% d’investisseurs marocains potentiels.

L’African Business Connect continuera de mettre l’expertise et les réseaux du Groupe BMCE Bank of Africa au service du développement international des entreprises marocaines, en organisant de nouvelles missions dans d’autres régions d’Afrique.

C’est sur cette note très positive, que la délégation marocaine a regagné Casablanca, à près de 14 heures de vol de la capitale malgache.