DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : l'issue incertaine du premier tour de la présidentielle


France

France : l'issue incertaine du premier tour de la présidentielle

A quelques jours du premier tour de l‘élection présidentielle française, jamais l’issue du scrutin n’aura paru aussi incertaine. D’autant que dimanche, le taux d’absention pourrait battre tous les records.

Difficile d’y voir clair : selon le dernier
sondage IFOP-Fiducial de mardi, quatre candidats seraient désormais au coude-à-coude.

Avec les marges d’erreur habituelles, tout reste donc possible.

La tendance actuelle donne toujours Emmanuel Macron et Marine Le Pen en tête du premier tour avec 23 et 22% d’intentions de vote.

Mais Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la gauche radicale est désormais porté par une dynamique avec 19,5% des intentions de vote.

François Fillon, le candidat des Républicains résiste. Crédité de 19%, il reste bel et bien dans la course.

Ce n’est pas le cas du candidat socialiste. Benoît Hamon est désormais relégué à la 5ème position avec seulement 8% des intentions de vote.

Très loin derrière, six autres candidats vont se disputer dimanche les voix des Français.
A ce stade les intentions de vote ne les créditent pas plus de 4% des voix.

C’est le cas de Nicolas Dupont-Aignan (4%). Le député-maire de Yerres chasse sur les terres de François Fillon et de Marine Le Pen avec un discours anti-européen.

Philippe Poutou le candidat anti-capitaliste culmine à 3% mais s’est forgé une belle notoriété sur les réseaux sociaux après ses apparitions à la télévision.

Avec 1% des intentions de vote Jean Lassalle se veut le candidat de la France des terroirs. Il fait jeu égal avec le souveraniste François Asselineau.

Quant à Nathalie Arthaud, la candidate communiste se dispute le plus faible score dans les intentions de vote (0,5%) avec celui de Jacques Cheminade, le doyen de tous les candidats de cette présidentielle.

Avec Agences

Iran

Présidentielle en Iran : 1636 candidats inscrits