DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le FMI plus optimiste sur la croissance mondiale


Business

Le FMI plus optimiste sur la croissance mondiale

Le Fond monétaire international (FMI) a revu à la hausse ses prévisions économiques pour la planète, une première en deux ans. L’institution table désormais sur une croissance mondiale à 3,5% cette année, contre 3,4% lors des dernières estimations en janvier.

Un regain d’optimisme “modéré“, a précisé le chef économiste du FMI, qui met en garde contre les “poussées protectionnistes“.

Cette amélioration est surtout due à de bonnes nouvelles économiques en Europe et en Asie, ainsi qu‘à des prévisions de croissance toujours en augmentation aux Etats-Unis“, a expliqué Maurice Obstfeld en conférence de presse.

Le FMI fait en effet toujours confiance à Donald Trump. Il table sur une croissance solide de 2,3% cette année et 2,5% l’an prochain aux USA.

La révision la plus marquante ce mardi a concerné le Royaume Uni. Le Fonds a souligné la solidité de l’activité britannique et des effets négatifs du Brexit plus progressifs que prévus pour justifier la nette amélioration des prévisions de croissance dans le pays.

Le FMI table cette année sur une croissance britannique plus forte qu’en 2016 : 2% en 2017, contre 1,5% précédemment.

Concernant la zone euro, là aussi, le FMI a favorablement accueilli les dernières données économiques. Les prévisions du Fonds sont relevées d’un dixième de point en France à 1,4% cette année, et en Allemagne à 1,6%, deux pays où vont se tenir des scrutins majeurs.

On assiste à une augmentation similaire de la prévision dans les pays qui utilisent la monnaie unique située à 1,7% en 2017.

Du côté des économies émergentes, la croissance devrait rester forte en Chine 6,6% et en Inde (7,2%) selon le FMI.

Bonne nouvelle du côté du Brésil (0,2%) et de la Russie (1,4%), qui devraient d’après le FMI renouer avec la croissance cette année.

Comme il le fait depuis plusieurs mois, le FMI rappelle que cette embellie est menacée par la tentation croissante “de repli sur soi” économique.