DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : nouvelles manifestations après la victoire du "oui" au référendum


Turquie

Turquie : nouvelles manifestations après la victoire du "oui" au référendum

De nouvelles manifestations ont eu lieu mardi à Ankara et Istanbul pour dénoncer les résultats du référendum.

Le principal parti d’opposition en Turquie a officiellement demandé ce mardi l’annulation du référendum sur les pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan, dont le gouvernement a rejeté un appel de Bruxelles à enquêter sur des “irrégularités présumées”.

Les soupçons de fraude émis par l’opposition sont nés d’une décision de dernière minute par le Haut-Conseil électoral (YSK) de considérer comme valides les bulletins non marqués du sceau officiel des autorités électorales.

Le principal parti d’opposition, le CHP, et la formation prokurde, le HDP, affirment que cette décision de l’YSK pourrait avoir favorisé la victoire du camp du oui qui a remporté le scrutin d’une courte tête avec 51,4% des voix, selon un comptage provisoire des médias.

Le vice-président du CHP, Bülent Tezcan a ainsi déposé mardi un recours auprès de l’YSK à Ankara pour demander officiellement l’annulation du référendum.

“La volonté nationale a été volée”, a déclaré M. Tezcan, dénonçant après le dépôt du recours des “résultats illégitimes”.

Déplorant le fait qu’il n’y ait aucun moyen de comptabiliser le nombre des bulletins concernés par cette mesure de l’YSK, il a affirmé : “Il n’y a qu’une chose à faire (…), annuler ce vote.

Quelques dizaines de personnes s‘étaient rassemblées devant le siège de l’YSK pour faire signer une pétition réclamant l’annulation du scrutin.

Avec agence (AFP)

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

France

Attentat déjoué en France : aucune précision sur les "cibles visées"