DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie: le référendum constitutionnel validé malgré les soupçons de fraude


Turquie

Turquie: le référendum constitutionnel validé malgré les soupçons de fraude

Malgré les protestations, les pétitions citoyennes, le Haut-Conseil électoral (YSK) turc a tranché: le référendum était parfaitement valide.
Sur les 11 membres que compte l’institution basée à Ankara, un seul a voté en faveur de l’annulation.

Le CHP, principal parti d’opposition, avait déposé mardi une demande en annulation suite à la décision du conseil électoral de considérer comme valides des bulletins de vote non-marqués du sceau officiel.

De quoi alimenter des soupçons de fraude, alors que le camp du “oui” ne l’a emporté que d’une courte tête avec 51,4% des suffrages.

Réagissant à la décision de l’YSK, le vice-président du CHP, Bülent Tezcan, parlant à la chaîne CNN-Türk, a affirmé qu’elle provoquait une “sérieuse crise de légitimité”.

“Circulez, il n’y a rien à voir”, c’est en substance ce que répond à l’opposition le Haut-Conseil électoral.

Quant au pouvoir, il reste de marbre face aux critiques et souhaite mettre fin le plus rapidement possible aux polémiques. Devant le Parlement, le Premier ministre Binali Yildirim a estimé qu’il “était complètement inacceptable de demander aux gens de descendre dans la rue via des outils de communication et de ne pas reconnaître les résultats”

Depuis la proclamation des résultats, des manifestations ont lieu dans les grandes villes du pays. Mercredi, 16 militants de gauche ont été arrêtés selon l’AFP.
Le CHP a de son côté prévenu: il activera tous les moyens légaux pour faire invalider le référendum, jusqu‘à la Cour européenne des droits de l’homme si nécessaire. Signe qu’il n’espère plus grand chose des institutions turques.

Avec AFP

Venezuela

Venezuela: des violences en marge de manifestations anti-gouvernement