DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attaque sur les Champs-Elysées : la piste d'un 2ème suspect est évoquée


France

Attaque sur les Champs-Elysées : la piste d'un 2ème suspect est évoquée

Après l’attaque terroriste sur les Champs-Elysées à Paris, la police française est sur la piste d’un éventuel deuxième suspect.
L’homme s’est rendu de lui même à la police belge vendredi matin. Mais l’enquête ne fait que commencer.

Jeudi soir, un Français de 39 ans a tué un policier et blessé deux autres fonctionnaires. Une touriste a été légèrement atteinte par une balle perdue.

Durant la fusillade, l’assaillant a été abattu par les forces de l’ordre qui vont renforcer leur dispositif de sécurité à deux jours du premier tour de l‘élection présiendtielle française.

Cette attaque à caractère terroriste a été rapidement revendiquée par le groupe Etat islamique.

L’assaillant, qui semble avoir agi seul, avait 39 ans et était connu des services de police. Karim C. avait été condamné à 15 ans de prison pour avoir tiré sur des policiers en 2005.
Il était fiché S et faisait l’objet d’une enquête antiterroriste. Il avait été arrêté le 23 février pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers mais il avait finalement été relâché faute de preuve.

Le domicile de l’assaillant été été perquisitionné dès jeudi soir à Chelles dans la banlieue est de Paris. L’homme a été identifié grâce à l’immatriculation de la voture qu’il conduisait peu avant l’attaque. L’un de ses voisins le décrit comme un homme solitaire et très discret.

Trois membres de son entourage ont été entendu par la police vendredi.

La revendication de l’attaque par Daesh soulève beaucoup de questions : les jihadistes évoquent le pseudonyme “d’Abu Yussef, le Belge” alors que le suspect était de nationalité française.

Conséquence de cette attaque, trois des principaux candidats à l‘élection présidentielle française ont décidé de suspendre leur campagne à deux jours du premier tour de scrutin.

Avec Agences