DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

François Fillon, l'homme qui a occupé tous les postes de pouvoir sauf un


monde

François Fillon, l'homme qui a occupé tous les postes de pouvoir sauf un

François Fillon a toujours occupé des postes de pouvoir dans sa vie. Il détient le record de longévité en tant que Premier ministre, seul Georges Pompidou a fait mieux. Pendant six ans, il a été président du Conseil général de la Sarthe, son département d’origine, il a été quatre ans président de région, sept ans ministre, dix-huit ans maire, sénateur pendant trois ans, et député pendant 26 ans.

Après cinq ans passés comme Premier ministre dans l’ombre de l’ancien Président Nicolas Sarkozy, en novembre dernier, le candidat conservateur, 63 ans, battait le favori Alain Juppé et remportait la primaire des Républicains en promettant de réduire le nombre de fonctionnaire en masse et de libéraliser le marché du travail.

Ses positions sur la famille, l’avortement, le soutien de “Sens commun”, mouvement politique issu de “La manif pour tous” opposé au mariage homosexuel, ont fait débat.

Il est très populaire parmi les électeurs catholiques, et a été décrit comme un “Thatcher à la Française”.

Père de cinq enfants, il vit dans le manoir de Beaucé, un château du XIVe siècle avec 14 chambres, dans la commune de Solesmes, dans la Sarthe, avec sa femme Pénélope, “anglo-galloise”.

Et tous les ennuis de l’ancien avocat devenu politicien ont commencé précisément avec sa femme : en janvier dernier, le journal satirique “Le Canard Enchaine” révèle que Pénélope a été rémunérée des années comme assistante parlementaire, sur des fonds publics donc. Fillon a également employé deux de ses enfants comme assistants parlementaires.

Une enquête officielle a été ouverte pour des soupçons d’emplois fictifs. François Fillon a été mis en examen pour “détournement de fonds publics, complicité et recel d’abus de biens sociaux et manquement aux obligations de déclaration à la Haute autorité sur la transparence de la vie publique, de même que sa femme pour “recel et complicité de détournements de fonds publics”.
Mais Fillon réfute fermement ces accusations et tient bon, il se prétend victime d’un complot pour l’empêcher de se présenter à la présidentielle.

Au fur et à mesure des révélations, le politicien a chuté dans les sondages. Mais le parti “Les Républicains” l’a finalement soutenu, malgré les doutes, de même que les partisans LR.

En dépit de la vindicte populaire, politique et médiatique, il a continué de dire : “J’ai occupé tous les postes électifs, sauf un“. Le plus important en France.

Pour en savoir plus sur son programme, suivez ce lien.

monde

Mon carnet de campagne à 360°