DERNIERE MINUTE

Afghanistan : la négligence des autorités sanctionnée après le bain de sang

Le chef du Pentagone est en visite surprise en Afghanistan, alors qu'un ministre et un général démissionnent après le bain de sang de vendredi.

Vous lisez:

Afghanistan : la négligence des autorités sanctionnée après le bain de sang

Taille du texte Aa Aa

Visite surprise de quelques heures en Afghanistan du chef du Pentagone. Jim Mattis connaît bien ce terrain, où il a servi plusieurs années, et où 8400 soldats américains sont déployés.

Sa visite coïncide avec les démissions du ministre de la Défense et du chef d’Etat-major de l’armée afghane.

#Afghanistan : un attentat aurait eu lieu près d’une base #US après l’arrivée de #Mattis dans le payshttps://t.co/NZf0toQkfN pic.twitter.com/pImLcLvVhp

— RT France (@RTenfrancais) 24 avril 2017 Les deux responsables sont accusés de négligence après l’attaque de vendredi à Mazar-è-Charif. Un nouveau bain de sang, après l’assaut contre l’hôpital militaire de Kaboul début mars.

Les funérailles des victimes de Mazar-è-Charif suscitent douleur et colère. 150 personnes, principalement des jeunes recrues, ont été abattues par une dizaine de talibans armés dont des anciens soldats de cette caserne, selons des témoins qui pendant cinq heures ont attaqué cette grande base militaire.

18+⚠️ Aftermathof Mazar-E-Sharif base attack

Somemurderedby defectedAfghan soldiers, othersin friendlyfireby ANA #Afghanistan #Balkh pic.twitter.com/OOjXbMqTX5

— AsfandyarBhittani(@BhittaniKhannnn) 23 avril 2017

Les talibans, comme Al-Qaïda et l’Etat islamique, sont les cibles des forces afghanes et des GI’s. Il y a 10 jours, les Américains ont largué la plus puissante de leurs bombes contre les jihadistes dans l’est de l’Afghanistan.

Afghanistan: l'armée américaine utilise pour la première fois sa plus grosse bombe https://t.co/5X3TsOHyBO pic.twitter.com/ZGCzMwW9CY

— euronewsen français (@euronewsfr) 13 avril 2017