DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : les perdants du premier tour


France

France : les perdants du premier tour

C’est un véritable camouflet pour le candidat socialiste. Benoît Hamon a obtenu hier moins de 7 % des suffrages. Celui qui avait remporté les primaires de la gauche a été lâché par une partie de son camp, qui lui a préféré le favori Emmanuel Macron.

“J’ai échoué à déjouer le désastre qui s’annonçait depuis plusieurs mois, et peut-être plusieurs années. J’en assume pleinement la responsabilité sans me défausser sur les circonstances du quinquennat, ni les trahisons”, a résumé Benoît Hamon depuis la Rotonde.

Éclaboussé par plusieurs scandales, François Fillon arrive troisième du scrutin. C’est la première fois sous la Ve République que la droite n’est pas présente au second tour. “Malgré ma détermination je n’ai pas réussi à vous convaincre. les obstacles étaient trop nombreux, trop cruels. Le moment venu, la vérité de cette élection sera écrite. Dans l’immédiat, j’assume mes responsabilités. Cette défaite est la mienne. C’est à moi, et à moi seul ,qu’il revient de la porter”, a conclut François Fillon réunis au Palais des Congrès, à Paris.

Benoît Hamon et François Fillon appellent tous les deux à voter Macron au second tour, pour faire barrage au Front National et à sa candidate, Marine Le Pen.