DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Macron vs Le Pen : Bruxelles a déjà fait son choix!


Le bureau de Bruxelles

Macron vs Le Pen : Bruxelles a déjà fait son choix!

Macron vs Le Pen: deux visions de la France, deux visions de l’Europe surtout. Le premier est un européen convaincu, défenseur de l’acquis communautaire et partisan d’une Union toujours plus étroite. La seconde est une europhobe affirmée qui voit Bruxelles comme un monstre tentaculaire et prône un retour aux frontières nationales.

Entre les deux, les autorités européennes ont fait leur choix et, chose inédite, elles l’affichent ostensiblement. Sur Twitter, le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, ainsi que la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, ont salué la victoire d’Emmanuel Macron au premier tour des élections présidentielles.

Il faut dire que le soulagement est immense à Bruxelles. Alors que les sondages plaçaient la candidate d’extrême droite en tête, c’est finalement le plus europhile qui obtient le plus de voix. Tout un symbole dans une Europe grippée, rongée par les populismes et les discours eurosceptiques. Avec la défaite du candidat d’extrême droite en Autriche, en décembre 2016, puis celle de Geert Wilders aux Pays-Bas, en mars, les institutions européennes veulent croire en une inversion de la tendance, un nouveau souffle pour l’Europe.

Mais c’est oublier que la moitié des français a voté pour des candidats anti-Europe. Une réalité qui met en lumière une profonde division entre deux France: celle des campagnes et celle des grandes villes. “A Paris, Marine Le Pen a fait de moins de 5%”, analyse Jean Quatremer, correspondant du quotidien Libération à Bruxelles. “Chez les français de l‘étranger c’est la même chose, les français qui circulent, les français qui voyagent, qui sont les gagnants de la globalisation, ceux-là n’ont aucun problème. Une victoire de Marine Le Pen ou un score très élevé de Marine Le Pen pourrait marquer le début d’une véritable guerre civile froide entre deux mondes que tout sépare.”

Le challenge du second tour pour les deux candidats restant va donc consister à rassembler un maximum d‘électeurs autour de leurs projets respectifs.