DERNIERE MINUTE

La purge n’est pas terminée en Turquie. Plus de 1000 personnes, soupçonnées d’appartenir au réseau de Fetullah Gülen, ont été arrêtées ce mercredi matin à travers le pays. Selon les médias turcs, plusieurs milliers de personnes sont visées par un mandat d’arrêt dans le cadre de cette opération.

Le ministre de l’Intérieur, Süleyman Soylu, a expliqué que ce coup de filet de grande ampleur visait à “nettoyer” les rangs de la police des éléments soupçonnés d’appartenir à la mouvance güléniste. Cette “structure s’est infiltrée dans notre police et cherche à la contrôler de l’extérieur”, a t-il expliqué.

Pour le régime du président Erdogan, cette organisation est responsable de la tentative de coup d’Etat de juillet dernier. Depuis plus de 46 000 personnes ont été mises sous les verrous, notamment des policiers, des magistrats et des enseignants. Les autorités accusent Fetullah Gülen d‘être à la tête d’une organisation “terroriste” qui a infiltré les institutions pour construire un “Etat parallèle”. Le gouvernement turc a exhorté en vain Washington d’extrader le prédicateur qui vit reclus dans une ferme du nord-est des Etats-Unis.