DERNIERE MINUTE

L'UE s'interroge sur ses relations avec la Turquie

Les relations avec la Turquie sont à l’ordre du jour de la réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne.

Vous lisez:

L'UE s'interroge sur ses relations avec la Turquie

Taille du texte Aa Aa

Les relations avec la Turquie sont à l’ordre du jour de la réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne. Cette rencontre intervient près de 15 jours après le référendum turc en faveur d’un renforcement des pouvoirs du président. Le Commissaire européen chargé de la Politique de voisinage estime qu’il faut cependant poursuivre le dialogue. “La situation actuelle est, je pense, définitivement intenable et va frustrer les deux camps, mais il y a tellement de domaines où nous avons besoin de coopération correcte et efficace”, souligne Johannes Hahn. Au Parlement européen l’eurodéputée social-démocrate, Kati Piri, se veut moins conciliante. “L’Union doit être claire, le signal au gouvernement est: c’est inacceptable, nous devons suspendre les négociations d’adhésion, il n’est pas crédible de parler d’intégration”, explique-t-elle.

allviews Created with Sketch. Point of view

"Nous devons suspendre les négociations d'adhésion"

Kati Piri Députée européenne
Près de 51% des électeurs turc ont voté le 16 avril en faveur d’une réforme de la constitution. Elle renforce les compétences du président et lui permet d’intervenir auprès du pouvoir judiciaire. Pour les Européens ce résultat est la formalisation d’une dérive autoritaire du pays.