DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Regain d'homophobie en Corée du Sud

Les discriminations liées à l’homosexualité ont la vie dure en Corée du Sud.

Vous lisez:

Regain d'homophobie en Corée du Sud

Taille du texte Aa Aa

Les discriminations liées à l’homosexualité ont la vie dure en Corée du Sud. Plusieurs affaires viennent le rappeler. L’une concerne le sort réservé aux gay dans l’armée sud-coréenne. L’homosexualité y est strictement interdite. Selon des groupes de défenses des droits des homosexuels, des dizaines de militaires gay ont subi des pressions lors d’une campagne sans précédent. Une trentaine de poursuites pour “sodomie ou autre conduite honteuse” ont ainsi été menées, rapporte un article du New York Times

Des allégations d’abus ont aussi été dénoncées par un militant de l’organisation Human Rights Watch, qui demande des comptes au gouvernement.

A cela sont venus s’ajouter des propos homophobes de la part du favori à la présidentielle sud-coréenne, Moon Jae-In. “Je n’aime pas ça”, a t-il dit la semaine dernière, interpellé sur le sujet par son rival conservateur, lors d’un débat télévisé. Il a en outre précisé qu’il n’avait “aucune intention” de légaliser le mariage entre personnes du même sexe.

Nombre de ses partisans n’ont guère apprécié les propos du candidat du parti démocratique, formation plutôt de gauche, même si ce dernier a ajouté que personne ne devait faire l’objet de discriminations en raison de son orientation sexuelle.

Les militants des droits LGBT l’ont pris à partie mercredi dernier après un discours de campagne. “Faites des excuses pour vos propos haineux!”, “Etes vous contre ma propre existence”, lui ont-ils crié, en agitant des drapeaux arc-en-ciel. D’après l’association Solidarity for LGBT Human Rights of Korea, treize militants ont été interpellés pour avoir enfreint les règles sur les manifestations publiques.