DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Macron : "Je ne suis pas soumis aux banques"


France

Macron : "Je ne suis pas soumis aux banques"

Emmanuel Macron s’est défendu d‘être soumis aux banques. Sa rivale au deuxième tour de la présidentielle attaque régulièrement l’ancien associé-gérant à la banque Rothschild sur ce point. Et Marine Le Pen aime à rappeler que François Hollande dont il a été ministre avait fait de la finance son adversaire, en 2012.

“Je ne suis pas soumis aux banques. Si j’étais soumis aux banques j’aurais continué à travailler pour elles. Si j’étais soumis aux banques, je n’aurais pas, en tant que ministre, porté une loi pour casser le monopole bancaire en permettant le prêt entre entreprises, en permettant de développer d’autres formes de financement de l‘économie, hors des banques. Je n’aurais pas constamment comme ministre essayé de développer tout ce qui permet de financer les PME ou les TPE qui en ont tant besoin. Si j’étais soumis aux banques, je ne porterais pas un projet qui est aussi un projet pour les classes moyennes et populaires”.

Les militants de La France insoumise optent aux deux tiers pour le vote blanc ou l’abstention.

Un peu plus tôt un sondage annonçait que l’ancien ministre de l’Economie de François Hollande est toujours donné gagnant, même s’il perd un peu de terrain. 60% des voix pour Emmanuel Macron selon un sondage réalisé en fin de semaine, en baisse de deux points par rapport à la précédente enquête de cet institut, réalisée au soir du premier tour. Marine Le Pen est créditée de 40% des voix.