DERNIERE MINUTE

L'opposition toujours dans la rue au Venezuela

La convocation d’une assemblée constituante par le président n’a pas calmé la rue au Venezuela.

Vous lisez:

L'opposition toujours dans la rue au Venezuela

Taille du texte Aa Aa

La convocation d’une assemblée constituante par le président n’a pas calmé la rue au Venezuela. La contestation est entrée dans son deuxième mois et ce mardi, les manifestants ont bloqués plusieurs artères de Caracas, à l’aide de barricades.

L’opposition voit dans cette réforme de la Constitution un stratagème pour repousser les élections régionales prévues cette année et le scrutin présidentiel de l’an prochain.

L’Assemblée nationale dominée par l’oppposition depuis les législatives de fin 2015, avait été suspendue de ses fonctions il y a un mois par une décision de la Cour suprême, déclenchant une vague de manifestations meurtrières.

“Pourquoi ne faisons-nous pas un référendum pour poser une seule question toute simple : `Souhaitez-vous que Monsieur Nicolas Maduro reste au pouvoir ?’ Ou `êtes-vous d’accord pour qu’il y ait des élections et que le peuple vénézuélien puisse élire son nouveau gouvernement?’ Ceux qui violent la constitution aujourd’hui, c’est ceux qui se disent en être les pères, leur intention est de la tuer”

Le président Nicolas Maduro a signé lundi un décret pour entamer le processus de réforme constitutionnelle. Selon lui, cette mesure est destinée à restaurer la pays et empêcher l’opposition d’organiser un coup d‘état.

Le pouvoir chaviste a annoncé la semaine dernière le retrait du Venezuela de l’Organisation des Etats Américains, dont le Secrétaire général a qualifié le président Maduro de dictateur. Les Etats-Unis l’accusent de changer les règles du jeu pour se maintenir au pouvoir alors que le Brésil dénonce un coup d’Etat.

Au moins 29 personnes sont mortes en un mois de manifestations.