DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Emplois verts : le pari gagnant de la Finlande


business planet

Emplois verts : le pari gagnant de la Finlande

Dans cette édition de Business Planet, notre reporter Serge Rombi prend la direction d’Helsinki, capitale de la Finlande. Ce pays mise avec succès, sur les emplois verts. Une PME par exemple y innove dans la lutte contre l’un des pires fléaux environnementaux mondiaux : la pollution générée par les sacs plastiques. Une illustration des pistes à emprunter pour à la fois, relever le défi de la croissance et agir pour la planète.

Pollution plastique

  • La pollution plastique représente l’une des principales menaces pour l’environnement. Chaque citoyen de l’Union européenne utilise jusqu‘à 200 sacs plastiques par an. Mais seuls 7% d’entre eux sont recyclés.
  • La nouvelle Stratégie européenne en matière de déchets plastiques permettra d’encourager le recyclage à l‘échelle de l’Europe et de réduire leur présence en mer, ainsi que celle de substances chimiques potentiellement dangereuses dans l’environnement.
  • La nécessité de développer le recyclage augmente la demande en solutions innovantes et vertes et crée de nouvelles opportunités commerciales.

Liens utiles

À Helsinki, le SITRA, le Fonds d’Investissements pour l’Innovation de Finlande, a pour mission d’encourager la création d’emplois verts – ces emplois générés par des entrepreneurs qui s’engagent en faveur de l’environnement -. Pour en savoir plus, notre reporter Serge Rombi rencontre Timo Mäkelä, conseiller principal du SITRA.

Serge Rombi, euronews :
“Les emplois verts représentent une vraie tendance aujourd’hui.”

Timo Mäkelä :
“En effet ! Il y a plus de quatre millions d’emplois verts en Europe aujourd’hui. C’est deux fois plus que le secteur automobile par exemple et cela évolue très vite : plus 7% par an.”

Vers la fin des sacs plastiques ?

Découvrons une entreprise de ce secteur qui a choisi de participer à la lutte contre l’un des principaux fléaux aujourd’hui sur la planète : les sacs plastiques. Chaque Européen en utilise 200 par an. Seuls 7% sont recyclés. Ils génèrent une pollution telle que si rien ne change, en 2050, il y aura plus de plastiques que de poissons dans les mers du globe.

Cette PME finlandaise crée des sacs écolos à partir d’un matériau qu’elle a conçu : il se compose d’une majorité de fibres de bois et d’une petite quantité de bioplastique.

Nouvelle génération de papier

Serge Rombi demande à son PDG, Tuomas Mustonen :
“Pourquoi est-ce que votre matériau est meilleur que le plastique ?”

Tuomas Mustonen :
“C’est la nouvelle génération de papier. C’est écolo, recyclable, renouvelable et c’est vraiment résistant ! C’est pour cela que nous remplaçons les sacs plastiques avec notre matériau.”

Autre avantage : cette technologie s’adapte à toutes les chaînes de production existantes qu’elles soient destinées à fabriquer des sacs en papier ou en plastique. C’est donc un bon point pour l’emploi. “Aujourd’hui, nous sommes 10 et notre objectif, c’est d‘être 50 dans deux ans, explique Tuomas Mustonen. Mais nous aidons aussi à maintenir des centaines d’emplois dans l’industrie de traitement du plastique qui est majoritairement composée de PME familiales,” ajoute-t-il.

Pour son développement, cette entreprise a levé plusieurs centaines de milliers d’euros notamment en capital-risque. Elle a aussi reçu le soutien du programme européen Horizon 2020. “Cela nous permet de grandir plus vite, souligne Tuomas Mustonen : par exemple, de faire appel à davantage d’experts pour l’ingéniérie, pour concevoir les plans de notre future machine, pour faire grandir cette entreprise, développer notre produit et remplacer les sacs plastiques plus rapidement.”

Opportunités

Depuis deux ans, une directive européenne oblige d’ailleurs les Etats membres à faire en sorte de réduire la consommation de sacs plastiques. L’occasion donc pour les entrepreneurs d’innover et de se saisir de ces nouvelles opportunités.

Serge Rombi reprend son entretien avec Timo Mäkelä :
“La Finlande a élaboré une stratégie autour de ces emplois verts.”

Timo Mäkelä :
“Si nous voulons avoir de la croissance et des emplois en Europe, il nous faut des stratégies pour une économie verte et circulaire. La Finlande parie là-dessus !”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

business planet

Odense, la ville des robots