DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Peines de mort confirmées pour le viol collectif qui avait révolté l'Inde

La Cour Suprême indienne a confirmé la condamnation à mort de quatre auteurs d’un viol en réunion qui avait entraîné la mort d’une étudiante, dans un bus de New Dehli en…

Vous lisez:

Peines de mort confirmées pour le viol collectif qui avait révolté l'Inde

Taille du texte Aa Aa

La Cour Suprême indienne a confirmé la condamnation à mort de quatre auteurs d’un viol en réunion qui avait entraîné la mort d’une étudiante, dans un bus de New Dehli en 2012. L’affaire avait profondément choqué les Indiens.

Les quatre accusés avaient saisi la plus haute juridiction indienne pour contester leur peine prononcée en 2013. Le verdict a été accompagné ce vendredi d’applaudissement dans la salle. Une fois sorti du tribunal, le procureur est apparu soulagé :

Ce n’est pas que la décision de la peine de mort, mais le raisonnement de la Cour qui est à mes yeux le plus important. Elle a détaillé des raisons pour lesquelles dans certains cas la peine de mort peut être prononcée. C’est un précédent important pour la société au sens large“ a déclaré Sidharth Luthra.

L’avocat des quatre hommes, qui habitaient un bidonville de la capitale, considère que justice n’a pas été rendue :

La Cour Suprême a confirmé le verdict du tribunal. Ce n’est pas une justice pour les pauvres. La constitution indienne parle de justice pour tous. Ca n’a pas été le cas. La peine de mort n’est pas une justice“, a estimé A.P. Singh, l’avocat de la défense.

La jeune femme de 23 ans avait été atrocement violée devant son compagnon dans un bus en mouvement, avant d‘être jetée sur le trottoir. Elle est morte d’une hémorragie interne deux semaines plus tard.

Un cinquième suspect, le chauffeur du bus, est mort en prison avant le procès. Un dernier, mineur au moment des faits, a été libéré fin 2015.

L’affaire a mis en lumière les violences subies par les Indiennes et engendré plusieurs manifestations. Depuis, les peines contre les délinquants sexuels ont été alourdies en Inde.