DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Eurovision : qui sont les favoris ?


monde

Eurovision : qui sont les favoris ?

L’Eurovision, c’est parti ! Les répétitions du concours européen de la chanson ont commencé dimanche. 42 pays sont en lice pour la 100ème. La finale aura lieu samedi prochain. Les préparatifs ont été marqués par une défection. La Russie a quitté le concours et ne diffusera pas la finale de samedi prochain à Kiev en Ukraine, à causes des tensions diplomatiques entre les deux pays.

Les candidats, eux, sont fin prêts. A l’image du représentant du Monténegro. Avec sa longue natte noire, le chanteur acteur de 31 ans a créé la surprise. Il se définit lui-même comme “la drag queen” du Monténégro. Il connaît bien Conchita Wurst, le gagnant de l’Eurovision en 2014.

“Conchita adore vraiment tout ce que j’ai fait pour l’Eurovision. C’est un très grand compliment. Nous introduisons de l’art à l’Eurovision et c’est ce qu’il fallait faire parce qu’en plus cette année le thème de l’Eurovision est “Celebrer la diversité”… Il y a une grande différence entre Conchita et moi, je suis acteur professionnel, c’est ça mon personnage”, explique Slavko Kalezic le représentant du Monténégro.

Le candidat Italien, lui, part favori selon les associations d’aficionados du concours. Son clip “Occidentali’s Karma” a engrangé 100 millions de vue en trois mois pour sur Youtube. “Je ne sais pas parce que “Occidentali’s Karma” est peut-être une bonne chanson. Je donne toute ma spontanéité pour danser et chanter peut-être avec mon sourire”, explique Francesco Gabbani.

A 17 ans, le candidat bulgare arriverait deuxième selon les bookmakers avec sa chanson “Beautiful mess” et son timbre mélancolique. “J’ai plus d‘énergie que les autres candidats c’est sûr et je ne sais pas je suis le plus frais d’entre eux. Je n’ai peur de rien, je prend juste mon temps, je me sens bien et heureux”, dit Kristian Kostoc.

En 2016, 5 millions de Français ont regardé l’Eurovision à la télévision.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Allemagne

Allemagne : victoire de bon augure pour la CDU