DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Législatives : Manuel Valls court pour la "République en marche"


France

Législatives : Manuel Valls court pour la "République en marche"

Opportunisme ou engagement ? L’annonce de Manuel Valls fait grincer des dents. L’ancien Premier ministre socialiste français informe qu’il sera candidat de “La République en marche”, nouveau nom donné au mouvement du président élu, pour les législatives du 11 et 18 juin.

Mais le PS prévient que Manuel Valls devra quitter le parti.

L’ancien chef du gouvernement Premier ministre avait soutenu Emmanuel Macron avant le premier tour.

“Dans ces moments-là il faut être capable de se dépasser, d’oublier les rancoeurs et les problèmes personnels, a déclaré Manuel Valls sur RTL ce matin. Moi il y a quelque chose qui m’intéresse avant tout c’est la France, c’est la République et donc c’est la réussite de ce président de la République. Parce que je n’oublie pas que le combat contre l’extrême-droite va continuer. D’ailleurs pour les élections législatives chacun doit être attentif c’est pour ça qu’il faudra trouver aussi des accords pour empêcher que dans certaines circonscriptions le Front National l’emporte.”

Mais rien n’est acquis pour l’ancien Premier ministre. “La République en marche” prévient qu’il y a déjà une candidate pressentie dans la circonscription de Manuel Valls. Il doit investir ses candidats avant jeudi midi dans chacune des 577 circonscriptions. A ce stade 500 candidats du parti du président élu sont inscrits.

ALL VIEWS

Touchez pour voir