DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Argentine : marée humaine contre l'impunité des tortionnaires


Argentine

Argentine : marée humaine contre l'impunité des tortionnaires

Une foule compacte s’est réunie mercredi soir à Buenos Aires. Des centaines de milliers d’Argentins venus pour dire non à la décision de la Cour suprême d’alléger la peine d’un ancien tortionnaire de la dictature. Cet homme a profité d’une loi permettant de compter comme double chaque jour passé en détention provisoire au moment d’appliquer la peine prononcée en jugement.
Dans la rue, la colère était immense. En guise de symbole, le foulard blanc des mères et grands-mère de la place de mai. Ces femmes qui inlassablement depuis 40 ans, réclament la vérité sur le sort de leurs enfants disparus pendant la dictature.

“Je voudrais féliciter le Congrès pour la rapidité avec laquelle il a comblé le vide laissé par cette malheureuse loi “deux pour un”, une loi à laquelle je me suis toujours opposé, parce que je suis contre ce qui est en faveur de l’impunité, et plus encore lorsque cela concerne des crimes contre l’humanité”. Mauricio Macri, le président argentin.

Mardi, un tribunal fédéral a déclaré la décision “inconstitutionnelle”. Députés puis sénateurs ont adopté en urgence et à l’unanimité, mercredi une loi limitant la portée de la décision de la Cour Suprême. Les auteurs de crimes contre l’humanité ne pourront plus bénéficier de réductions de peines.