DERNIERE MINUTE

Ne vous fiez pas à son nom. Ce “Palais” n’est pas un hôtel de luxe mais un laboratoire scientifique simulant l’environnement de la Lune. Des étudiants chinois vont se relayer durant une année dans cet espace confiné de travail. Objectif : simuler une longue mission en autonomie, sans aucun apport extérieur.

Le “Palais lunaire” dispose de deux modules de culture de végétaux, d’un espace de vie avec quatre zones de sommeil, une salle commune, une salle de bain, une pièce réservée au traitement des déchets et une autre pour l‘élevage d’animaux. Les déchets humains seront traités par biofermentation et des plantes et légumes expérimentaux seront cultivés grâce à des sous-produits de déchets alimentaires et ménagers.

C’est la troisième base autonome habitée du genre à l‘échelle mondiale et la première conçue en Chine. La Chine ne compte pas envoyer d’astronautes sur la Lune avant au moins 10 ans. Mais cette expérimentation ambitionne de préparer le séjour prolongé d’explorateurs sur l’astre lunaire. Le pays a investi des milliards d’euros dans ses programmes spatiaux pour tenter de rattraper l’Europe et les Etats-Unis.