DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Malgré les polémiques, Trump résiste (analyse)


Etats-Unis

Malgré les polémiques, Trump résiste (analyse)

Depuis lundi soir, le président américain fait face à une nouvelle polémique après les dernières révélations du Washington Post. Donald Trump est accusé d’avoir divulgué aux Russes des informations sensibles liées à la lutte antiterroriste. Les faits reprochés remontent à la récente rencontre du président avec le ministre des Affaires étrangères de Vladimir Poutine.
Donald Trump et son administration affirment que ces informations communiquées n’auraient pas mis en danger la sécurité nationale américaine mais l’onde de choc s’amplifie.


L’analyse de Stefan Grobe, notre correspondant à Washington :
_Imaginez une seconde ce qui serait arrivé si Hillary Clinton, élue présidente avait fait cela. Les républicains l’auraient crucifiée pour avoir parler aux Russes au sujet de ces questions sensibles dans le bureau ovale.
De son côté, Barack Obama avait été critiqué par les républicains parce qu’il avait retiré sa veste dans le bureau ovale.
Le plus incroyable c’est ce que m’a dit un responsable républicain, proche de John McCain, qui a déclaré que cette administration s‘était engagée dans la voie de la tromperie et du mensonge et ça, c’est sans précédent.
Mais la grande majorité des électeurs républicains est toujours derrière lui, soit entre 82 ou 84 pour cent. Si vous sortez de Washington, vous rencontrez toujours des gens, des électeurs de Trump, qui sont 100 pour cent derrière lui.”
Et les Républicains au Congrès s’en inquiètent un peu. Ils voient le chaos à Washington, mais d’un autre côté ils voient qu’ils ne peuvent pas trop prendre leurs distances vis-à-vis du président, au moins cette année.
Par contre l’année prochaine avec la préparation des élections législatives partielles la situation pourrait être différente et je dirais que tant que Trump a du soutien dans ses principaux bastions dans l’Amérique rurale et ouvrière alors les républicains au Congrès le soutiendront à contrecoeur. Mais si les sondages commencent à baisser alors nous verrons un président qui sera de plus en plus isolé dans son propre parti.”_

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

France

France : vers un gouvernement de transition