DERNIERE MINUTE

L’inflation accélère au Royaume-Uni. Elle a atteint en avril 2,7% sur un an, soit la plus forte progression depuis septembre 2013. Le repli de la livre sterling, suite au vote du Brexit, a entraîné une hausse des prix des produits importés, d’où cette poussée de l’inflation qui menace le pouvoir d’achat.

“La crainte concerne aujourd’hui le revenu réel des Britanniques. Nous ne partageons certainement pas l’optimisme de la Banque d’Angleterre, concernant la croissance des revenus. Si l’indice des prix à la consommation ressort plus élevé que prévu, eh bien le tassement des revenus réels aura un véritable impact sur le comportement des consommateurs”, souligne Nick Parsons, analyste chez FX strategy.

L’inflation pèse déjà sur le pouvoir d’achat des Britanniques comme le montrent les derniers chiffres de la croissance, qui a ralenti à 0,3 % au premier trimestre, contre 0,7 % lors du trimestre précédent.

La Banque d’Angleterre table sur une inflation en dessous de la barre des 3% d’ici la fin de l’année. L’institution maintient pour l’heure sa politique monétaire accommodante afin de soutenir l’activité.