DERNIERE MINUTE

Réagissant à la réélection de Hassan Rohani en Iran, Rex Tillerson n’a pas exclu de dialoguer un jour avec Téhéran, mais uniquement lorsque l’Iran aura cessé ses liens avec “tous les acteurs qui sèment la déstabilisation au Moyen-Orient”

Le secrétaire d’Etat américain accompagne le président Donald Trump dans le cadre de sa visite officielle en Arabie Saoudite, où il a pris part une danse des sabres en compagnie de ses hôtes saoudiens.

“Ce que j’espère, c’est que Rohani utilise son nouveau mandat pour commencer le processus de démantèlement de son réseau de soutien financier et en hommes au terrorisme, à ces forces déstabilisatrices dans la région. Nous espérons aussi qu’il mette fin aux tests de missiles balistiques, et qu’il restaure les droits des Iraniens, ceux de la liberté d’expression et de rassemblement”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Riyad.

Rex Tillerson a également souligné que les Etats-Unis ne laisseront pas les Houthis, soutenus par l’Iran gagner leur guerre au Yémen, ni la milice chiite libanaise Hezbollah et l’Iran prendre possession de la Syrie, ou ils soutiennent Bachar Al-Assad.


Dept d’Etat : le président Rohani a une opportunité de changer les relations avec le reste du monde