DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dette : Athènes déçu des désaccords de Bruxelles

"J'ai perdu espoir", déplore Maria sur un trottoir de la capitale.

Vous lisez:

Dette : Athènes déçu des désaccords de Bruxelles

Taille du texte Aa Aa

Au lendemain de l‘échec des discussions sur la dette grecque lors du sommet de l’Eurogroupe, le ministre allemand des Finances s’est montré confiant ce mardi : Wolfgang Schäuble a estimé que le déblocage d’une nouvelle tranche d’aide serait acté lors de la prochaine réunion, dans trois semaines.

Une telle décision mettrait fin aux plusieurs mois de paralysie du troisième plan d’aide de 86 milliards d’euros accordé à Athènes il y a près de deux ans.


Pendant ce temps en une des quotidiens grecs, la même inquiétude que leurs lecteurs : Athènes doit rembourser en juillet 7 milliards et demi d’euros d’anciennes créances.

“_On ne peut rien faire avec toute cette dette, et on ne peut pas espérer un redressement vu l‘état de l‘économie. A mon avis les créanciers essayent de gagner du temps pour des raisons qu’on ignore” conclut un marchant de vin d’une soixantaine d’années.

Je suis dégoûtée. Je n’attends plus rien. J’ai perdu espoir, pour moi tout ce qu’on nous dit sont des mensonges“, déplore Maria sur un trottoir de la capitale.

Le Fonds monétaire international (FMI) refuse toujours de participer au plan de sauvetage sans qu’un allègement de la dette ne soit accordé par les Européens.

Pour l’obtenir, le gouvernement grec a fait adopter la semaine passée de nouvelles mesures : au total, 4,9 milliards d’euros d‘économies, via de nouvelles coupes dans les retraites et des hausses d’impôts.