DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

G7: les ONG mettent la pression pour le climat


Italie

G7: les ONG mettent la pression pour le climat

On appelle ça la photo de famille. Les dirigeants des pays du G7 prennent la pause. Cette fois-ci, à Giardini Naxos, ce sont leurs mascottes qui se font tirer le portrait. C’est l’ONG Oxfam qui les a rassemblées en marge de la réunion qui se déroule le 26 et 27 mai à Taormina en Italie. L’objectif du happening, mettre la pression sur les chefs d’Etat pour qu’ils incitent Donald Trump à respecter les accords de Paris. Idem pour Greenpeace, qui a opté pour une statue de la liberté au bord de la noyade, symbole d’un niveau des eaux qui s‘élève.


Luca Iacoboni est un des responsables de Greenpeace Italie: “les pays du G7 jouent un rôle majeur dans la pollution de la planète et ils doivent maintenant aller vers une solution. C’est pour cela que Greenpeace appellent les leaders du G7 a réaffirmer leur engagement pour respecter l’accord de Paris. Si des responsables comme Trump ne respectent pas leur obligation, le reste du G7 doit avancer car nous n’avons pas le temps”

Réunis à quelques centaines de mètres plus haut, les dirigeants du G7 ont fait de la fixation d’une position commune sur le climat un des objectifs majeurs de cette rencontre. Le réchauffement climatique, sujet sur lequel le président américain Donald Trump refuse toujours de se prononcer, “sera le plus compliqué”, avait prévenu mercredi l’entourage du président français. Et ce dernier, que tout semble opposer au nouveau locataire de la maison blanche, compte bien faire pression sur l’administration américaine. Toute la diplomatie européenne essaie de “pousser dans la même direction” les Etats-Unis sur le climat, a assuré la présidence française. Mais, rien ne dit que les dirigeants du G7 parviendront à trouver un terrain d’entente sur ce sujet crucial. L’approche reste “ouverte”, mais on ne fera rien qui donne l’impression que six pays font quelque chose contre un septième, c’est un processus ouvert, a-t-on indiqué cette semaine de sources diplomatiques italiennes.

Avec AFP