DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

G7: May plaide pour une approche collective contre le terrorisme


Italie

G7: May plaide pour une approche collective contre le terrorisme

Les dirigeants du G7, réunis vendredi à Taormina, en Italie, ont facilement trouvé un terrain d’entente sur le terrorisme, après l’attentat meurtrier qui a frappé la Grande-Bretagne.
A l’issue d’une première journée de rencontres plénières et de bilatérales, les membres du G7 (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Allemagne, Japon, Canada, Italie) ont adopté une déclaration contre le terrorisme, appelant notamment les acteurs de l’internet à se mobiliser davantage dans la lutte contre “les contenus terroristes”.
Ils répondaient ainsi à une demande de la Première ministre britannique Theresa May, dont le pays a été touché lundi soir par un attentat à la sortie d’une salle de concerts à Manchester, qui a fait 22 morts, dont de nombreux enfants, et a été revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique.
“C’est un pas en avant important. Il faut que les compagnies (de l’internet) reconnaissent leur responsabilité envers la société”, a déclaré Mme May lors d’une conférence de presse.
Le G7 s’est également engagé à mettre en oeuvre “une approche collective” pour lutter contre le danger posé par les combattants étrangers de retour des zones de guerre, notamment en terme de partage de renseignement.

Un partage de renseignement avec les Etats-Unis qui a semblé poser problème dans l’enquête sur l’attentat de Manchester. De nombreuses informations ont fuité dans la presse américaine, notamment dans le New York Times ce qui a clairement agacé le gouvernement britannique. Signe de bonne volonté, Rex Tillerson, le Secrétaire d’Etat américain, s’est rendu à Londres vendredi. Il a reconnu des fautes tout en estimant que les deux pays sauraient “surmonter l’incident”.

Avec AFP

Italie

Premier entretien franco-britannique du mandat d'E. Macron