DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Donbass, au-delà des gros titres, pour ne pas oublier l'Ukraine

La journaliste et photographe Natalia Liubchenkova présente à Bruxelles l’exposition "Donbas Groove". Malgré cette "guerre hybride", ses photos montrent une lueur d’espoir.

Vous lisez:

Le Donbass, au-delà des gros titres, pour ne pas oublier l'Ukraine

Taille du texte Aa Aa

Natalia Liubchenkova est jeune, journaliste et Ukrainienne. Ses photos nous permettent de faire connaissance avec les Ukrainiens vivant dans l’est du pays, près de la frontière avec la Russie, dans cette partie du pays où la guerre civile dure depuis maintenant 4 ans. Car, malgré les Accords de Minsk, la situation s’enlise. Selon l’ONU, depuis 2014, 10 000 personnes ont été tuées, dont de nombreux civils. La guerre du Donbass a chassé près de 2 millions de personnes de chez elles. Les gens ont dû apprendre à vivre avec la guerre.

Projets d’espoir

Natalia Liubchenkova se bat pour que ces gens ne soient pas oubliés. Elle a monté l’exposition “Donbass Groove” qui est restée à Paris quelque temps avant de rejoindre Bruxelles. Cette expo de photos et vidéos vise à montrer comment les gens ordinaires font des choses extraordinaires, de quelle manière ils aident les autres et ils reconstruisent, sûrs que cela finira par apporter la paix sur leurs terres.

Ce sont des projets d’espoir, comme celui de Yana Synytsa qui a fui Donetsk et vit maintenant dans le petit village de Kryva Luka, situé à côté d’une réserve naturelle peu connue, même des Ukrainiens. Elle souhaite attirer des écotouristes ici pour leur faire découvrir ces paysages pittoresques. Ou, il y a encore ces femmes, des battantes, qui cuisent le pain pour le distribuer aux nécessiteux.
Natalia raconte aussi l’histoire de Nasty, 6 ans, qui a perdu ses cheveux de peur et de stress…


Untitled


Pour Natalia Liubchenkova, il était important d’exposer ces photos à Bruxelles, car c’est ici que les décisions importantes sont prises en Europe. Je veux montrer aux gens à quel point le conflit dans l’Est de l’Ukraine touche des gens comme vous et moi. Ces gens ne méritent pas d’avoir à se battre pour leur vie. Le conflit a changé leur vie pour toujours. Alors que le conflit se poursuit, les maisons sont détruites et les gens sont tués, cette exposition reflète l’espoir. J’ai voulu montrer ces Ukrainiens qui ont du talent, qui sont actifs et courageux, qui ont trouvé la force non seulement de sauver leurs familles, mais aussi d’avoir des projets.


Donbas builds peace


Natalia Liubchenkova est née en 1984 à Kiev, en Ukraine. Elle a une maîtrise en journalisme d’informations internationales. Elle est diplômée de l’Institut de la photographie de New York. Depuis 2008, Natalia Liubchenkova travaille comme journaliste de télévision. Depuis 2011, elle vit à Lyon et travaille pour Euronews. Souvent, Natalia Liubchenkova se rend en Ukraine, toujours prompte à brandir son appareil photo. Sur Instagram, on peut la suivre sous le pseudo Cherrymind.


Untitled


L’exposition a lieu au centre culturel de Senghor d’Etterbeek, non loin des Institutions européennes de Bruxelles. Elle est organisée avec l’aide de UAct et TUB, fondé par des Ukrainiens vivant en Belgique.
Julia Zelvenska, de UAct, explique : Etre forcé d’abandonner tout ce qu’on aime pour sauver sa vie et regarder votre famille souffrir est une tragédie humaine inimaginable. Et deux millions d’Ukrainiens la vivent… Cette exposition, c’est notre manière d’attirer l’attention du public sur la situation en Ukraine et de partager notre admiration pour ce peuple courageux.


Untitled


Les organisateurs vous invitent à cette exposition du 19 mai au 4 juin.

Et voici les jours et horaires d’ouverture :
Vendredi 19 Mai – 19:30 – 20:30
Samedi 20 Mai – 14:00 – 18:00
Samedi 27 Mai – 17:00 – 18:00
Jeudi 1er Juin – 19:30 – 20:30
Vendredi 2 Juin – 19:30 – 20:30
Dimanche 4 Juin – 18:00 – 22:00