DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vietnam : dans la peau de plusieurs déesses


Vietnam

Vietnam : dans la peau de plusieurs déesses

Les esprits ont pris possession de Nguyen Duy Nam. Le jeune homme de 24 ans est médium, choisi par les saints, dit il, pour communiquer avec les esprits. Nguyen Duy Nam perpétue une tradition datant du XVIe siècle, le Hau Dong, le rituel de la Déesse Mère, l’une des principales religions au Vietnam.

Dans la vie, le médium travaille pour ses deux garages. Son activité à la fois spirituelle et artistique l’a éloigné de sa jeunesse tulmutueuse.

Dans quelques instants le spectacle va avoir lieu, avec changement fréquent de costumes, pour se mettre dans la peau de chaque déesse.

“Ce n’est pas une responsabilité, dit Nguyen, mais c’est mon destin d’adorer ces dieux. Puisque c’est la fatalité, ils vont être avec moi toute ma vie. Vous ne pouvez pas les adorer juste un an ou deux, même pas dix ans, mais c’est toute votre vie»

Jusqu’en 2005, le Hau Dong, jugé supersticieux, était interdit par le pouvoir communiste. Depuis l’an dernier il appartient à l’héritage culturel de l’Unesco.

“Le Hau Dong est une culture propre, dit le chercheur Ngo Duc Thinh, elle contient différents éléments très nombreux, comme la danse, les groupes de musique, la littérature dans les paroles des chants, qui en font une chose complète.”

le public rêve d’avoir un contact avec les esprits pour leur demander leur bénédiction. Aujourd’hui la cérémonie attire de nombreux touristes, qui espèrent eux aussi être envoutés par les déesses de l’eau, de la forêt et du paradis…

Philippines

Phillippines : échapper à la terreur jihadiste