DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le réseau de Manchester est presque démantelé

Une affirmation rassurante de la police, qui déclarait la veille craindre la présence d'une autre bombe.

Vous lisez:

Le réseau de Manchester est presque démantelé

Taille du texte Aa Aa

La police britannique a affirmé ce vendredi que le réseau jihadiste derrière l’attentat de Manchester était quasiment démantelé. Une affirmation rassurante de la part de celle qui déclarait dans la presse la veille redouter la présence d’une autre bombe sur le sol national.

Neuf personnes sont actuellement en garde à vue après l’arrestation à Manchester ce vendredi d’un homme de 44 ans suspecté d‘être lié au projet du kamikaze, qui a tué 22 personnes à la sortie d’un concert lundi soir. Une tuerie revendiquée par le groupe Etat islamique.

Les spécialistes ont décrit la bombe, notamment le détonateur, comme sophistiquée. cela sous-entend que l’auteur n’a pas agit seul. La police avait rapidement exclu la piste du “loup solitaire” pour privilégier celle du réseau terroriste.

Le chef de l’anti-terrorisme britannique s’est félicité de l’avancée de l’enquête : “Ces arrestations sont importantes. Nous sommes très satisfaits d’avoir entre nos mains certains des personnages clés. Mais il reste encore du travail“, a assuré depuis Londres Mark Rowley.


La police n’a plus de doute sur l’identité du kamikaze : Salman Abedi, un Britannique d’origine libyenne de 22 ans, décrit comme faignant et antipathique par un ancien professeur, qui aimait le football et faire la fête selon ses camarades de classe.

Le jeune homme a cotoyé la nébuleuse dijhadiste depuis son jeune âge, notamment par le biais de ses parents, des opposants libyens au colonel Kadhafi.

L’alerte terroriste reste maximale au Royaume-Uni, où l’armée est déployée dans les rues en renfort de la police à quelques jours d‘élections législatives.

La popstar américaine Ariane Grande, qui se produisait le soir du drame, a assuré qu’elle donnerait prochainement un concert de charité à Manchester.