DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Philippines : 2000 civils pris au piège des combats


Philippines

Philippines : 2000 civils pris au piège des combats

Plusieurs milliers de civils attendent de recevoir des soins dans des camps de réfugiés après avoir fui les combats qui opposent les l’armée à des islamistes dans le sud des Philippines.

En six jours, les violences dans la ville de Marawi ont fait une centaine de morts et le président Duterte annonce qu’il maintiendra la loi martiale autant qu’il le faudra.

De leur côté, les forces armées ont intensifié les bombardements sur la ville.

Saddat Linog, réfugié de Marawi : “On a tiré sur moi depuis un hélicoptère alors que je rentrais chez moi. J’ai eu de la chance de ne pas être touché. Quand j’ai frappé à la porte de chez moi personne n’a répondu et j’ai pensé que tout le monde avait été tué. Ensuite, mon épouse m’a appelé et elle demandait pourquoi notre maison avait été visée.”

Les autorités ont annoncé que les islamistes avaient assassiné 19 civils.

Plusieurs corps ont été retrouvés au bord d’une route à proximité de Marawi où au moins 2000 personnes seraient pris au piège par les combats.

Selon l’armée, les islamistes appartiennent à Maute, un groupe jihadiste ayant prêté serment à l‘État islamiste.

Etats-Unis

Gregg Allman est mort