DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Portland rend hommage à ses héros

Vous lisez:

Portland rend hommage à ses héros

Taille du texte Aa Aa

Une ville sous le choc réunit par un crime raciste. A Portland aux Etats-Unis, une veillée a rassemblé dimanche des centaines de personnes, un hommage aux deux hommes tués dans un tramway pour avoir voulu protéger une jeune musulmane. Des “héros” pour ces Américains.


Un des passagers leur a porté secours, il raconte : _“Ce que j’ai vu en premier, ce sont les traces de sang puis le sang qui coulait sous la porte. Ensuite, je l’ai vu, et puis de l’autre côté de Taliesin, il y avait Ricky”.
Je m’inquiète pour les centaines de personnes qui ont été touchées par cela et j’espère que cet acte sera qualifié comme il se doit. C’est une attaque terroriste. Je veux que ce soit clair”.

Ricky John, 53 ans et Taliesin Namkai-Meche, 23 ans ont été poignardés à mort vendredi par un homme qui insultait deux jeunes filles, dont l’une portait un voile islamique.
Ricky John, père de quatre enfants, travaillait à la mairie de Portland et était un vétéran de l’armée américaine avec laquelle il a servi en Irak et en Afghanistan, selon des informations des médias locaux. Taliesin Namkai-Meche, récemment diplômé en économie, est décrit par ses amis comme un jeune homme à “l’enthousiasme communicatif” qui est mort en “restant fidèle à ses valeurs”. Egalement poignardé alors qu’il leur prêtait main forte, Micah Fletcher, 21 ans, est toujours hospitalisé mais ses jours ne sont pas en danger.

L’auteur des coups mortels, Jeremy Christian, 35 ans, est actuellement en détention inculpé notamment de “meurtre aggravé”, selon la police de Portland, ajoutant qu’elle examine ses liens possibles avec “une idéologie extrémiste.” Il est considéré comme faisant partie des cercles suprémacistes blancs.
De nombreuses voix s‘élevaient dimanche pour demander que ce crime soit qualifié d’acte de “terrorisme intérieur”. “Il est trop tôt pour dire si les violences de la nuit dernière étaient un acte de terrorisme intérieur ou un crime fédéral motivé par la haine”, a indiqué le policier du FBI en charge de l’Oregon, Loren Cannon. Les motivations racistes sont considérées comme des circonstances aggravantes aux Etats-Unis.