DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Climat, économie et sécurité au sommet UE-Chine


Belgique

Climat, économie et sécurité au sommet UE-Chine

Déçue par le protectionnisme et le rejet du modèle économique à faible émission de carbone de l’administration Trump, l’Union européenne attend beaucoup de la Chine. Elle espère que le géant asiatique s’engage à respecter l’Accord de Paris, lors du sommet bilatéral des 1er et 2 juin à Bruxelles.

Plutôt rassurant, ce serait aussi dans l’intérêt de la Chine selon l’analyste politique Xinning Song, professeur de l’Académie de Bruxelles pour les études sino-européennes, une plate-forme d‘échange académique destinée à améliorer la compréhension entre les peuples européens et chinois :

“La Chine a de gros problèmes de pollution de l’air, notamment à Pékin. Et je pense que la politique chinoise de développement économique est très claire : l‘économie verte est l’une des priorités de la stratégie de la Chine.”

Le commerce et l’investissement sont les autres grands thèmes de cette rencontre. Les Européens continuant d’accuser la Chine de pratiques de dumping et d’interférences gouvernementales dans l‘économie.

Mais l’Union européenne semble maintenant plus ouverte à accélérer la mise en place d’un futur accord d’investissement, en cours de négociation depuis 2013, estime le président de la délégation du Parlement européen chargé des relations avec la Chine, Jo Leinen, député allemand de centre gauche :

“Nous recherchons un commerce équitable et une concurrence loyale et, par conséquent, nous envisageons l’aboutissement de l’Accord d’investissement et une déclaration climatique qui approfondissent notre coopération. Nous ne devrions pas trop parler d’idéologies, mais plus sur de solutions pratiques”.

Au programme également la sécurité, en matière de contre-terrorisme et de cybersécurité, et les efforts diplomatiques à fournir pour gérer la menace nucléaire nord-coréenne.





Philippines

Les Philippines envoient des renforts sur le front contre les islamistes