DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : la moralisation de la vie publique à l'ordre du jour


France

France : la moralisation de la vie publique à l'ordre du jour

En pleine tourmente politico-judiciaire, François Bayrou, le nouveau ministre français de la Justice a présenté jeudi les grandes lignes des trois futures lois qui encadreront la vie politique française dans les années à venir.
Objectif : moraliser la vie publique après une série de scandales à répétition.


Outre la constitution française qui va devoir être modifiée, deux lois sont dans les cartons. Ministres, députés et sénateurs sont dans le collimateur.

-“La première de ces mesures [concernera] l’interdiction de recruter des membres de sa famille, ce qui sera vrai pour les membres du gouvernement, pour les parlementaires ainsi que pour les cabinets des élus locaux”, a notamment souligné François Bayrou.


Ce projet de moralisation tombe au plus mal alors que deux des ministres d’Emmanuel Macron sont visés par une procédure judiciaire : jeudi matin le parquet de Brest a notamment ouvert une enquête préliminaire contre Richard Ferrand, le nouveau ministre de la cohésion des territoires.
Ce dernier est impliqué dans une affaire immobilière. La publication de nouveaux éléments dans la presse a conduit le procureur à rouvrir le dossier.

Selon le Canard enchaîné, les Mutuelles de Bretagne, dont Richard Ferrand était alors directeur général, avaient souhaité en 2011 louer des locaux commerciaux à Brest pour ouvrir un centre de soins. L’entreprise avait choisi, entre trois propositions, celle d’une société immobilière appartenant à la compagne du ministre.

Avec Agences

Pays-bas

Europol demande l'aide d'internet pour traquer les pédophiles