DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Retour sur le voyage fantastique de Thomas Pesquet


Kazakhstan

Retour sur le voyage fantastique de Thomas Pesquet

C’est dans la nuit du 17 au 18 novembre 2016 que Thomas Pesquet, le spationaute français, a décollé de Baïkonour au Kazakhstan avec le Russe Oleg Novitski et l’Américaine Peggy Whiston.

Il est arrivé à bord de la Station spatiale internationale (ISS) deux jours plus tard.

Tu es en orbite dans la station ?“, demande la compagne de Thomas Pesquet depuis la terre. “Oui, ça va, le décollage, ça a du être spectaculaire pour vous“, répond tout sourire le natif de Normandie.

Pour limiter la perte musculaire en apesanteur, Thomas Pesquet a fait jusqu‘à deux heures sport par jour. L‘évolution de son cerveau, de ses os et ses muscles ont été examinés à l’aide de capteurs, dans l’optique de vols plus longs, comme sur mars.


L’astronaute partage aussi certaines de ses expériences scientifiques avec le public. Une manière de répondre à ceux qui lui reprochent de passer trop de temps sur les réseaux sociaux.


Le 13 janvier, Thomas Pesquet effectue sa première sortie dans l’espace pour installer de nouvelles batteries aux panneaux solaires qui alimentent l’ISS aux côtés du directeur de la station. Il ne resiste pas à partager un selfie pas comme les autres :


L’heure de rentrer arrive, après 196 jours : le plus long voyage d’un spationaute français dans l’espace.


Japon

L'empereur du Japon autorisé à abdiquer