DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tensions persistantes entre l'Allemagne et la Turquie


Turquie

Tensions persistantes entre l'Allemagne et la Turquie

La poignée de main et les sourires auraient pu faire croire à un réchauffement dans les relations entre l’Allemagne et la Turquie mais il n’en est rien. Les ministres des Affaires étrangères de deux pays se sont quittés sur un désaccord persistant. Les parlementaires allemands ne peuvent toujours pas rendre visite aux 260 soldats allemands déployés à Incirlik, une base de l’OTAN au sud de la Turquie. Dès lors, Berlin envisage de les retirer.

“Nous comprenons que la Turquie, pour des raisons de politique intérieure, ne puisse pas autoriser cette visite, a déclaré le chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel, en visite en Turquie. Mais vous devez savoir que le Bundestag devrait très prochainement faire référence aux règles qui veulent que si les visites ne sont pas possibles, alors le gouvernement fédéral doit trouver un autre endroit pour ces soldats.”

“Les députés allemands peuvent se rendre à Konya, a pour sa part assuré son homologue turc Mevlüt Cavusoglu. Il n’y a pas de problème pour visiter Konya où est située une autre base de l’OTAN, et nous travaillons sur les détails techniques. Mais actuellement, il n’y a pas de décision sur Incirlik.”

Ce refus est une mesure de rétorsion d’Ankara, qui reproche à Berlin d’avoir accordé l’asile politique à des Turcs accusés d‘être impliqués dans la tentative de putsch de juillet 2016 en Turquie. Les soldats basés à Incirlik participent aux opérations de la coalition internationale contre le groupe Etat islamique.