DERNIERE MINUTE

Inconnue ou presque du grand public il y a tout juste un an, Theresa May a été propulsée à la tête du gouvernement britannique en juillet 2016 au lendemain du référendum en faveur du Brexit.

A 59 ans, lorsqu’elle prend les rennes du pays, Theresa May n’est pas vraiment novice en politique. Elle était ministre de l’Intérieur de David Cameron lorsque celui-ci démissionna après la victoire des pro-brexit.

Ironie de l’histoire, Theresa May avait fait campagne pour le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne contre l’avis majoritaire de ses amis Conservateurs.

Mais une fois au pouvoir, Theresa May durcit le ton pour satisfaire les brexiters qui l’ont élus : sortir de l’Union européenne signifie sortir de l’Union européenne, répète-t-elle depuis des mois.
Un message qui passe mal auprès de ses collègues européens qui lui ont déjà promis de douloureuses négociations.

D’où la décision de Theresa May de convoquer des élections anticipées : face aux travaillistes en pleine crise de leadership, la Première ministre fait le pari d’obtenir une majorité plus confortable pour négocier plus durement le Brexit avec l’Union européenne.

Mais la campagne électorale a viré au cauchemar pour Theresa May : en quelques semaines, trois attentats ont ensanglanté le Royaume-Uni. La première ministre est accusée par son challenger travailliste d‘être à l’origine d’une réduction drastique des effectifs de police lorsque l’elle était ministre de l’Intérieur. Un rappel catastrophique en pleine menace jihadiste.


Theresa May a dû aussi faire marche arrière à propos des mesures qu’elle proposait pour financer la dépendance des personnes âgées. Une reculade très critiquée par la presse.

Si les politologues et les bookmakers parient toujours sur une victoire de Theresa May, celle-ci pourrait être plus courte que prévue.


Pour l’instant les Conservateurs sont engagés dans la bataille derrière leur leader mais en cas de défaite trop prononcée ou de victoire trop courte, c’est l’avenir politique de Theresa May qui est bel et bien en jeu.

Avec Agences