DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Homo-sapiens: un coup de vieux de 100 000 ans


Maroc

Homo-sapiens: un coup de vieux de 100 000 ans

On a vieilli de 100 000 ans d’un coup, à cause de cette découverte archéologique majeure. En 2004, des restes d’Homo-sapiens qui ressemblent à l’homme d’aujourd’hui ont été mis au jour au Maroc, et aujourd’hui les paléontologues livrent leurs conclusions:

“Il y a un sujet, c’est le temps et l’endroit. La période est beaucoup plus ancienne que l’on croyait. Ce n’est plus 200,000 ans mais probablement plus de 300,000 années. Et puis il y a cette autre notion : notre espèce était alors déjà représentée dans toute l’Afrique, et pas juste dans un petit jardin d’Eden, quelquepart”, dit Jean-Jacques Hublin, directeur du département d’Evolution humaine à l’Institut Max Planck de Leipzig (Allemagne) et coauteur des travaux.


Le jardin d’Eden c’est en Ethiopie, où les plus vieux restes avaient été jusque là retrouvés. Cette découverte prouve que des populations se sont mélangées, ont coexisté. Et n‘était pas si différentes de nous, finalement.

“Pour moi ce qui est assez frappant, c’est leur visage, ajoute Jean-Jacques Hublin. A quoi ils ressemblent. Ce sont des gens qui nous ressembleraient si on les croisait dans la rue

Les fouilles entreprises sur le site de Jbel Irhoud dans le nord-ouest du Maroc ont permis de trouver les restes humains de trois adultes, un adolescent et un enfant. Cette découverte révolutionne la vision linéaire de l‘évolution humaine avec des espèces qui se succèdent. Nos ancêtres se sont croisées, ont cohabité, échangé des gènes, estiment les chercheurs,

Royaume-Uni

Quand les élections britanniques s'invitent dans l'art