DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : les enjeux des législatives


France

France : les enjeux des législatives

A quoi ressemblera la prochaine Assemblée nationale ? On le saura à l’issue des législatives dont le premier tour est organisé ce dimanche.
Tout semble indiquer que la composition de l’hémicycle devrait être largement remaniée.
Déjà, il y a l’effet de la loi de 2014 sur le non-cumul des mandats.
Près de 40% des députés sortants ont choisi de ne pas se représenter, préférant conserver leur mandat local.

Et puis le rapport de forces entre les partis devrait être bouleversé. Dans l’assemblée sortante, la gauche était largement majoritaire avec plus de 314 députés sur 577.
La droite qui s’appelait alors l’UMP avait un peu plus de 215 sièges. Le Front National comptait 2 députés, et le Front de Gauche 10.

>> Les résultats officiels des législatives de 2012

Le score de La République en Marche et la participation

L’enjeu de ces législatives, c’est de déterminer quelle sera la majorité dont pourra disposer le nouveau président Emmanuel Macron : majorité relative, majorité absolue ?
En tout cas, son mouvement La République En Marche semble attirer à lui des électeurs venus de la gauche et de la droite, bien au-delà du centre.

Et forcément, les partis traditionnels s’en trouvent déboussolés.
Cela vaut à droite pour le parti Les Républicains emmené par François Baroin, et à gauche pour le parti socialiste en pleine déliquescence.

Les observateurs guetteront de près le score réalisé par le Front National. Au soir du second tour de la présidentielle, la cheffe du FN Marine Le Pen disait vouloir être la première force d’opposition dans le pays.

Reste enfin la question récurrente de la participation. Les Français iront-ils voter ce dimanche et dans une semaine pour le second tour ? La très forte abstention enregistrée dans le vote des Français de l’étranger fait craindre un phénomène similaire dans l’hexagone.

Etats-Unis

L'audition de Comey assombrit la présidence Trump