DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Législatives au Royaume-Uni : les conservateurs perdent la majorité absolue


monde

Législatives au Royaume-Uni : les conservateurs perdent la majorité absolue

Les résultats officiels sont désormais quasiment complets.

  • Les résultats sont désormais connus pour 648 sièges sur 650. Les conservateurs de la Première ministre britannique Theresa May, bien que toujours majoritaires, ont perdu 12 sièges par rapport à la précédente chambre, voyant leur majorité absolue s‘éloigner. Les travaillistes ont, de leur côté, gagné 31 sièges.
  • Le chef des travaillistes Jeremy Corbyn, largement réélu, a appelé la Première ministre Theresa May à démissionner après les pertes subies par les conservateurs. Theresa May, également réélue, a affirmé que les conservateurs assureront “la stabilité”, après un mauvais score. 


  • Jeremy Corbyn a sans doute réussi son pari : mobiliser les jeunes. Si les fameux “millennials” se sont massivement investis lors de la campagne des travaillistes, les sièges gagnés par le parti de Corbyn reposent également sur cette mobilisation.


  • Le résultat de ces élections est un véritable échec pour Theresa May, alors qu’elle comptait sortir renforcée de ce scrutin pour négocier la sortie de l’Union européenne.
  • Les travaillistes et les conservateurs restent toujours les deux grands partis au Royaume-Uni. Ni l’un, ni l’autre ne se sont écroulés. Ils dominent toujours largement la vie politique britannique.
  • Les libéraux-démocrates enregistrent un gain de 4 sièges.
  • Le SNP est l’autre perdant de ces élections. Le parti des indépendantistes écossais de Nicola Sturgeon a perdu 19 sièges à la Chambre des communes.
  • Le UKIP, parti du Brexit, n’a pour le moment obtenu aucun siège et les Verts un seul siège.

  • Le nombre de sièges requis pour obtenir la majorité absolue est de 326, 650 députés siégeant à la chambre basse du parlement britannique.
  • Les bureaux de vote ont fermé à 22h, heure locale, soit 23h à Bruxelles.
  • Après la publication des premières projections, la livre sterling a fortement chuté. La devise britannique baissait face à la monnaie européenne, à 87,94 pence pour un euro, contre 86,90 la veille. Elle reculait également face au dollar, à 1,2745 dollar pour une livre contre 1,2962 la veille.
  • Le scrutin, auquel 47 millions d‘électeurs ont été appelés à participer, a été déclenché trois ans avant le terme de la législature par la Première ministre Theresa May, qui espèrait obtenir une majorité renforcée pour avoir davantage de soutien dans ses négociations de sortie de l’Union européenne.
  • Plus de 3000 candidats s‘étaient présentés pour ces législatives. Et plus de 4 000 bureaux de vote avait été installés dans tout le pays.
  • Le scrutin ne comporte qu’un seul tour. Le candidat arrivant en tête est élu.
  • les électeurs ne désignent pas directement le Premier ministre ; ils votent au niveau local pour élire leur député.
  • Normalement, le parti qui remporte le plus grand nombre de sièges remporte les législatives.
  • Si aucun parti n’atteint la majorité, le parti arrivé en tête peut former un gouvernement minoritaire ou un gouvernent de coalition avec d’autres partis.

British elections

monde

Législatives au Royaume-Uni : jamais sans mon chien au bureau de vote !