DERNIERE MINUTE

Qatar : la Russie veut jouer les bons offices

Vous lisez:

Qatar : la Russie veut jouer les bons offices

Taille du texte Aa Aa

La Russie a, samedi 10 juin 2017, proposé son aide pour résoudre la crise entre le Qatar et plusieurs de ses voisins. L’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahrein et l’Egypte ont, lundi 5 juin, rompu leurs relations diplomatiques avec l‘émirat, qu’ils accusent de “soutenir le terrorisme”. “Nous appelons les uns et les autres à s’asseoir à la table des négociations pour dialoguer dans un respect mutuel”, a déclaré le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, après avoir rencontré son homologue qatari, cheikh Mohamed ben Abderrahmane Al-Thani.

Vendredi, le président américain Donald Trump avait, à l’inverse, choisi son camp, en demandant à l‘émirat de “revenir dans le giron des nations responsables”. Il l’avait auparavant accusé “d’avoir historiquement financé le terrorisme à un très haut niveau”. Un discours tempéré par son secrétaire d’Etat, Rex Tillerson. Avec la base militaire d’Al-Udeid, qui accueille quelque 10 000 soldats américains, le Qatar est en effet un pays stratégique pour la politique des Etats-Unis au Moyen-Orient…