DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Législatives : la participation en baisse à la mi-journée


France

Législatives : la participation en baisse à la mi-journée

Les Français étaient moins mobilisés dimanche à la mi-journée par rapport à 2012, pour le premier tour des élections législatives qui augure un profond renouvellement de l’Assemblée nationale, avec l’affaiblissement des partis traditionnels face à la République en marche.
La participation à midi a atteint 19,24%, soit une baisse de près de deux points par rapport à 2012, selon le ministère de l’Intérieur.
L’abstention finale, évaluée entre 40% et 51% dans les dernières enquêtes, pourrait atteindre un niveau record sous la Ve République, ce qui introduit un élément d’incertitude.


A Paris ce dimanche, seuls 11,68% des électeurs s‘étaient déplacés à la mi-journée, contre 13,64% il y a cinq ans.
La plupart des personnalités ont effectué leur devoir électoral dans la matinée, dont le président Emmanuel Macron au Touquet (Pas-de-Calais), entouré d’une foule de curieux.
L’ancien chef de l’Etat François Hollande, tel un citoyen ordinaire, a voté dans son fief corrézien de Tulle.
Le Premier ministre Edouard Philippe avait tôt accompli son devoir électoral dans sa ville du Havre, via une machine électronique à voter.
L’ex-prétendante FN à l’Elysée et candidate dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, Marine Le Pen, a glissé son bulletin à Hénin-Beaumont, où elle avait échoué à quelques centaines de voix en 2012 à obtenir un siège au Palais Bourbon.
Quarante-sept millions d‘électeurs sont appelés à se rendre dans les bureaux de vote, ouverts depuis 8h00 en métropole. Ils fermeront à 18h, ou 20h dans les grandes villes.

Avec AFP

Espagne

Madrid: des cyclistes nus manifestent pour leur sécurité