DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Kosovo se cherche une nouvelle Assemblée


Kosovo

Le Kosovo se cherche une nouvelle Assemblée

Le Kosovo renouvelle dimanche 11 juin 2017 son Assemblée, composée de 110 députés. Mais la situation politique de ce petit pays d’1,8 million d’habitants risque de demeurer tout aussi instable à l’issue de ces élections législatives anticipées qu’elle ne l‘était auparavant. Car le favori du scrutin, l’ex-Premier ministre Ramush Haradinaj, est sous la menace de poursuites devant le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), pour son rôle dans les Balkans à la fin des années 90. Il occupait alors la direction militaire de l’Armée de libération du Kosovo (UÇK). Et la Serbie l’accuse de crimes de guerre.

Son principal adversaire, l’actuel ministre des Finances Avdullah Hoti, est soutenu par le Premier ministre Isa Mustafa. Il est favorable à une normalisation avec le voisin serbe, alors que la Serbie ne reconnaît toujours pas la souveraineté du Kosovo. Mais, pour gouverner, il devrait sans doute constituer une coalition avec le mouvement nationaliste Vetëvendosje (Autodétermination), qui s’y oppose .

Autre sujet sensible de ce scrutin, la corruption. L’Union européenne exige en effet des autorités qu’elles s’y attaquent pour, en contrepartie, assouplir le régime de visas qu’elle impose aux Kosovars.

Royaume-Uni

Le leader travailliste évoque de possibles nouvelles élections