DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Premier tour des législatives françaises : les chiffres clés


France

Premier tour des législatives françaises : les chiffres clés

La République en marche est arrivée en tête dans 449 circonscriptions sur 577 à l’issue du premier tour des élections législatives françaises du 11 juin. Avec son allié le MoDem, le parti du président français Emmanuel Macron, obtient plus de 32% des voix. Cette très large victoire doit être confirmée lors du second tour dimanche 18 juin. Mais le chiffre de l’abstention de 51,29%, le record absolu pour des législatives, atténue la portée de la “déferlante” qui s’est abattue sur la vie politique française.

Seuls quatre candidats ont été élus directement au premier tour :

  • Napole Polutélé, député sortant divers gauche, de Wallis et Futuna, réélu avec 50,24%
  • Paul Molac, de La République en marche, 4e circonscription du Morbihan, 54% des voix.
  • Stéphane Demilly, député sortant UDI, 5e circonscription de la Somme, 53,8%
  • Sylvain Maillard, de La République en marche, 1ere circonscription de Paris, 50,8%
    En 2012, ils avaient été 36 à franchir la barre des 50% à l’issue du premier tour.

Il n’y aura qu’une triangulaire au second tour. Dans la première circonscription de l’Aube, le candidat de la République en Marche, Grégory Besson-Moreau, arrivé en tête, sera opposé aux candidats du parti Les Républicains, Nicolas Dhuicq, et du Front national, Bruno Subtil. En 2012, il y avait eu 34 triangulaires.


Le premier tour est un désastre pour le Parti socialiste. Plus de 90 députés socialistes sont d’ores et déjà éliminés. Alors qu’il disposait avec ses alliés de 292 sièges au Palais Bourbon, le PS ne disposerait plus que de 15 à 42 sièges.

D’un point de vue global, 212 députés sortants ne se représentaient pas, et plus de 120 ont été éliminés dès le premier tour. Et parmi les 223 sortants qui se sont qualifiés pour le second tour, beaucoup ne sont pas en position favorable pour conserver leur siège.

* 7 882 candidats s’étaient présentés pour ce premier tour.
  • De 3 à 27 candidatures par circonscriptions, 17 en en moyenne.
  • 3 344 étaient des candidates, soit 42,4%.
  • 49, c’était l‘âge moyen des candidats.
  • C’est l’Union populaire républicaine, le parti de François Asselineau, candidat à la présidentielle, qui a présenté le plus grande nombre de candidats, soit 574.

Australie

Un avion de China Eastern atterrit d'urgence à Sydney