DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pas de progrès pour le Qatar

Depuis Paris, le ministre qatari des Affaires étrangères a dénoncé les mesures "iniques" et "illégales" contre son pays.

Vous lisez:

Pas de progrès pour le Qatar

Taille du texte Aa Aa

Le point sur la crise du Golfe. Ce matin, les Emirats arabes unis, l’Arabie Saoudite et le Bahreïn ont annoncé que l’embargo aérien imposé au Qatar ne s’applique désormais qu’aux compagnies aériennes du Qatar ou enregistrées dans ce pays. L’embargo est entré en vigueur le 5 juin lorsque ces pays ont accusé le Qatar de soutien au terrorisme et ont rompu toute relation diplomatique avec lui.

Les Etats-Unis avaient évoqué la semaine dernière l’idée d’une rencontre à la Maison Blanche pour tenter d’apaiser la situation.

“_Je crois que le Prince Thani a hérité d’une situation très difficile et qu’il essaie de mettre son pays dans la bonne direction, mais nous sommes tous d’accord sur le fait que financer un groupe terroriste, quel qu’il soit, est défavorable à nos intérêts”, déclarait hier, le ministre de la Défense Jim Mattis, devant la commission parlementaire pour les forces armées.

Hier aussi, depuis Paris, le ministre qatari des Affaires étrangères a lui, dénoncé les mesures “iniques” et “illégales” imposées contre son pays. “Personne n’a le droit de discuter de notre politique étrangère”, a t-il encore ajouté, expliquant qu’il n’avait encore aucune idée de la raison pour laquelle son pays se retrouvait isolé. Il a nié le fait que le Qatar soutenait des groupes comme les Frères musulmans ou que ses liens s‘étaient réchauffé avec l’Iran. La veille, Téhéran avait cependant annoncé avoir envoyé par avion au Qatar plusieurs centaines de tonnes de produits alimentaires. Le Maroc a annoncé qu’il allait faire de même, “un geste de solidarité” selon le roi Mohammed VI.